La Distillerie

All | Interview | Review | Video La Distillerie

CAFE KITSUNE MIX BY JERRY BOUTHIER

Dans le folklore japonais, le kitsuné est un esprit magique animal polymorphe,une divinité shintoïste. Un petit renard dréssé par Kuroki Masaya et Gildas Loaec qui fait parler de lui depuis la capitale parisienne. Le label parisien est reconnu pour accueillir sous la même enseigne une curation musicale moderne et métissée, accompagnée d’une ligne de vêtements de style. Il propose également depuis trois ans du café de qualité à Paris et à Tokyo dans des lieux intimistes, à la décoration épurée et au charme caractéristique. Amis parisiens vous avez sûrement dégusté l’oeuvre d’art sucrée du barista maison tout en croquant les biscuits en forme de renard.

 

IMGARTICLEMODELkitsu2

 

La marque, maline comme elle est, a décidé de mettre en musique ces moments de dégustation cosmopolites et chaleureux en fournissant une bande son à l’image des Cafés Kitsuné. A l’écoute de ce minimix vous courrez vous réfugier dans ces lieux de rencontres et d’échanges, qui réunissent autour du concept lifestyle de Maison Kitsuné, l’univers de la mode, de la musique et du design. Cool & Chic !

Après avoir vu cette vidéo teasing, on a eu envie d’en savoir plus sur le producteur qui se cache derrière le nom de Jerry Bouthier. Dj, producteur et Sound designer, Jerry Bouthier est un de ces passionnés passionnants. C’est aussi un ami proche de Gildas Loaec, co-fondateur et DA de la marque au renard, et un fidèle de Kitsuné. Nous avons choisit de rythmer cette review par les sages paroles du producteur basé à Londres.

 

Jerry Bouthier vs Kitsuné c’est une longue histoire.
“Quand Kitsuné a démarré, j’étais déjà à Londres, mais je savais qu’il s’agissait du nouveau projet de Gildas qui travaillait avec Daft Punk et s’occupait du label Roulé. Sur la place de Paris nous étions peu à nous intéresser à la musique électronique à la base, lui nous connaissait de loin moi et mon frère Tom (décédé depuis, paix à son ame), nous étions assez actif à l’époque dans la capitale et avions des connaissances en commun (Alan Braxe…). Bref ça n’a pas trainé, je me suis vite retrouvé à faire des pieds et des mains pour récupérer les promos Kitsuné. A l’époque un dj qui n’avait pas le disque ne pouvait le jouer aux autres. C’était un parcours du combatant pas possible pour mettre la main sur les vinyls (avant les autres, beaucoup de l’art du dj tenait là)… Très rapidement je me suis rendu à l’évidence, ce label était dément car nullement confiné à un genre ou à un son, mais plus à un état d’esprit moderne en phase avec son époque, jeune, fun, pointu mais pas hermétique, toujours à la recherche de nouveauté et de bonnes chansons (le secret de la longévité). Nous avons commencé à faire dj ensemble à la résidence Kitsuné au Paris Paris et à Londres à BoomBox, le club où j’étais résident. J’ai fait mon 1er mix Kitsuné BoomBox et nous avons continué à collaborer, j’ai amené des idées de signatures, fait d’autres dj mixs (Ponystep, Trip Mode, Soleil 1 & 2 with Gildas), pas mal de soirées au Japon et un peu partout ailleurs… C’est devenu comme la famille, un honneur et un plaisir de représenter une marque aussi inspirante. »

 

Comment se définit le café Kitsuné à tes yeux?
“Je trouve ça vraiment cool de pouvoir déguster du bon café et un sablé (en forme de renard) dans un endroit où la musique est moderne et excitante, où si tu aimes un morceau qui passe tu peux courir aller demander aux serveurs ce que c’est (et ils pourront te répondre!). Dans un café Kitsuné on peut faire des rencontres… discuter musique, vêtements, style… ça devient un espace non-neutre qui fédère du fait de sa personnalité. Ca manquait vraiment à Paris… D’une certaine manière ça remplace un peu aussi les magasins de disques qui ont disparu. »
IMGARTICLEMODELkitsu
Le « Café Kitsuné » présente une sélection de morceaux d’artistes des quatre coins du monde mélangeant audacieusement genres et arômes au sein d’un même mix, une constante pour cette maison de disques toujours à l’affût des nouvelles tendances.

 

A travers ce mix et cette sélection d’artistes, que souhaitais-tu insuffler aux Cafés Kitsuné ?
“Essayer de faire un peu voyager, de créer un certain dépaysement tout en restant dans l’esprit Kitsuné qui mélange un peu toutes les bonnes musiques modernes. Un dj mix, c’est souvent un style de musique et basta, moi je trouve qu’il n’y a rien de plus ennuyant. Il me parait bien plus intéressant de mélanger, de passer d’une humeur à une autre, sans qu’on s’en rende trop compte non plus, il faut que ça soit bien fait, avec douceur et perspicacité. Je tenais à ce que ce mix corresponde parfaitement à Kitsuné qui brasse toujours beaucoup de sensibilités, des guitares indie aux rythmes cassés futuristes de maintenant en passant par l’electro, le disco, la house, la pop… Moi ça me convenait parfaitement car je ne me définis pas par un style musical précis, préférant rester éclectique et ouvert, à passer ce qui me plait sans trop me poser de questions. »

Le mix complet sortira sur toutes les plateformes digitales officiellement le 29 avril prochain. Restez connectés ! En attendant on vous file la tracklist en bas de cet article.

Vous y retrouverez les français BeatauCue et Pyramid, la soul ensoleillé de Cesare, les vapeurs rock du quatuor Heat ou encore la star indie Toro Y Moi, mais aussi pléthore de nouveaux talents maison, comme les envolées aériennes du frenchy Les Gordon (déjà interviewé par la Distillerie ici), l’espoir norvégien Hasta, le duo de LA Ricoshëi, mélés à quelques pépites tirées du catalogue de la chaine de streaming qui monte, Kitsuné Hot Stream, comme les londoniens prometteurs de NVOY ou les califor- niens aux mélodies craquantes de Nvdes. Jerry Bouthier a complèté sa selection avec quelques trouvailles exotiques, le DJ berlinois Daniel Haaksman défendeur de sonorités world, la house rétro des italiens Boot & Tax déniché sur le label d’Optimo, la hip-pop du producteur australien Fabron avec la chanteuse finlandaise Smokahontas, l’envoutant groove de l’américain Option4 (Ninja Tune), sans oublier son propre remix JBAG des ténors French touch Romuald & Madji’k et le mini tube de la brésilienne Emmanuelle sorti sur le label des 2 Many DJs. Un plateau alléchant en conclusion !

Quelle identité musicale définirait le Café Kitsuné selon toi?
“Il faut un peu penser métissage je pense, les iles, les palmiers, les bonnes saveurs corsées… Enjoué, juvénile, sympathique mais pas gnangan, stylé, intéressé par les choses artistiques, mêlé à un esprit un peu rock aussi, qui ne se laisse pas dicter – même si on est pour beaucoup dans le domaine de l’électronique musicalement. »

 

Enfin nous avions envie de nous intéresser au métier de Sound designer, deuxième facette de Jerry Bouthier. Peux-tu nous raconter ta connexion avec ce métier dans l’univers de la mode  ?
“Je pourrais vous en parler toute la journée. C’est passionnant de travailler avec des créateurs de mode, qui sont la plupart du temps passionnés de musique eux-mêmes et savent assez bien ce qu’ils recherchent ou tout au moins ce qu’ils ne veulent pas. Tu es au service du client, ce qui te sort de ta zone de confort, ça te pousse à envisager des perceptions autres que les tiennes. C’est toujours intéressant d’apprendre des autres, ça fait avancer. Moi je propose des solutions et des idées, on finit toujours pas trouver… c’est comme un jeu finalement.
Faire danser les gens, c’est génial, j’adore depuis mes premières boums, ça fait appel à l’aspect animal de tout un chacun, bouger les hanches sur du son, c’est instinctif et primitif. Mais passer de la musique dans un défilé pour illustrer la vision d’un créateur et sa collection, c’est vraiment autre chose, un processus plus émotionnel, voire intellectuel. Ca ouvre la voie à d’autres facteurs et d’autres sensations. Tu es comme un chef d’orchestre qui dirige des disques plutôt que des musiciens, face à un public réceptif qui a envie qu’on lui raconte des histoires. Ca procure de grands moments de chair de poule ! »

 

BONUS TRACKLIST
01. Hasta – Rainforest cafe
02. Les Gordon – Brume
03. Daniel Haaksman – Rename The Streets (Dotora do Remix)
04. Nvdes – Before The Weekend Comes
05. Lonely Boy – Future Regrets
06. Romuald & Madji’k – Fastlane (JBAG Remix)
07. Cesare – Want You (feat. River)
08. Emmanuelle – Free Hifi Internet (Portugese Version) 09. Option 4 – Doauk
10. Boot & Tax – Confuzed House
11. NVOY – You Are
12. Fabron & Smokahontas – The Night
13. Toro Y Moi – Emtpy Nesters
14. BeatauCue – Rollerblade (feat. Is Tropical)
15. Pyramid – Night Lights
16. Heat – Rooms
17. StéLouse – Stroll
18. Ricoshëi – Darling (Feat. Fiona Sally Miller)

IMGARTICLEMODELkitsuapple

 

Vous pourrez retrouver l’intégralité du mix sur Apple Music car on fête aussi l’entrée de Kitsuné sur cette plateforme de streaming musical.

 

 Merci à Jerry Bouthier et Maxime Le Cerf.

 

Review rédigée par Julien Gatto.