La Distillerie

All | Interview | Review | Video La Distillerie

INSTRUMENTARIUM PROJECT

 INSTRUMENTARIUM est un projet né à Marseille. Issu du collectif d’artistes « ARBUSTE », qui rassemble des créateurs qui s’investissent dans les arts numériques, la production électronique, l’architecture et la musique. Ces croisements de visions et de savoir se veulent sonores et visibles, hybrides et innovantes.

Ce projet est né de l’association de 3 percussionnistes virtuoses, de 2 architectes déraisonnables, de 2 geeks de musiques électroniques et de light show synchronisé. La rencontre de 4 musiciens chevronnés avec la poésie brute d’une structure faite d’acier et d’éléments non-musicaux, le tout baigné dans un univers lumineux puissant et hypnotique. L’INSTRUMENTARIUM prend vie via un échafaudage qui devient scène, une scène qui se fait instrument, un instrument qui se transforme en spectacle lumineux.

À la suite d’un premier EP où l’on retrouve les sons tirés du live au sound design affiné, vous découvrirez une machine taillée pour soulever les foules des festivals et les clubs.

La structure sera disposée sur la scène de l’Esplanade des Vieilles Charrues du 20 au 22 juillet prochain ! Pour patienter, La Distillerie vous offre leurs influences en cinq morceaux.

 

 

 

TOP 5

 

Le Taiko Japonais

Je commence par de la percussion “traditionnelle” et choisis ici du Taiko japonais.

Ce pourrait être des rythmes, des techniques ou des instruments de percussion qui viennent d’autres endroits que le Japon, même si, en mêlant habilement puissance et rigueur mécanique tout en ménageant des contrastes énormes dans la musique, le Taiko Japonais représente évidemment une influence majeure pour la manière d’envisager la percussion d’ensemble.

Deux des percussionnistes de l’Instrumentarium jouent également dans un projet créé par un Japonais qui mêle la percussion traditionnelle japonaise avec des techniques plus singulières: le Bamboo Orchestra.

Siriusmo – Doctor Beak

S’il y a un producteur qui met tout le monde d’accord dans le collectif, et depuis longtemps, c’est le Berlinois Siriusmo. Sa manière de produire est unique et reconnaissable immédiatement, refusant de choisir entre hymnes funky et manipulations synthétiques clairement barrées et expérimentales.

Sa musique est fédératrice, fait usage des mêmes outils et codes que d’autres producteurs actuels, mais reste imprévisible et surprenante, un aspect qui importe beaucoup à l’équipe de l’Instrumentarium.

LOFT – Funemployed

Un producteur de Manchester qui sonne très UK (infrabasses Grime, une manière d’utiliser les breakbeats et une musique électronique très rythmique) mais en ayant développé une approche singulière ultra personnelle de l’écriture et de la production qui lui donne ce son trippé, ici sans jamais utiliser de kick techno classique.

Kink – Valentine’s Groove

Dans des contrées moins expérimentales, ce track de Kink, sorti il y a un moment sur le label Royal Oak, représente pour moi un bel exemple de house classieuse, ni trop “proprette” ni trop chargée, dosant finement la dose de modernité et la dose de sonorités vintages. On essaie depuis le début du projet d’aller vers cet équilibre un peu instable entre contemporanéité (on aime les sons de notre temps) et une touche plus intemporelle.

Steve Reich – Drumming (Portland Percussion Group)

5 liens pour des influences, c’est peu et oblige à faire des choix: cette pièce de Steve Reich qui fait usage d’un déphasage entre les percussions (qui doit être particulièrement difficile à réaliser…) constitue un bon contrepoint au groupe de Taiko traditionnel du premier lien.

 

Merci à Matthieu Pernaud, Nicolas Aubin, Nathanaël Pinna, Loris Bini, Rémi Bosh et Jason Chopeitia qui composent INSTRUMENTARIUM.

Contenu recueilli par Julien Gatto.